La valise EXP'AIR®

Contexte :

Le vieillissement est un processus biologique inéluctable, caractérisé par un déclin des fonctions physiologiques conduisant à la morbidité et à la mort.

L'oxydation est le principal responsable du vieillissement cellulaire et des maladies dues à l'âge comme le cancer, les troubles cardiovasculaires, la baisse des fonctions immunitaires, le dysfonctionnement cérébral (maladie d'Alzheimer) et la cataracte. Le fait que les antioxydants alimentaires (acide ascorbique, tocophérol et caroténoïdes des fruits et végétaux) préviennent contre ces maladies dégénératives, constitue un argument en faveur de cette théorie.

Les agents oxydants sont les espèces réactives de l'oxygène (ROS), incluant des radicaux libres qui sont des atomes ou molécules très instables, très réactives, présentant 1 ou plusieurs électrons célibataires. Leur origine est à la fois exogène et endogène au niveau des mitochondries. Les principaux ROS sont :

  • L'oxygène singulet
  • L'anion superoxyde
  • Le peroxyde d'hydrogène
  • Le radical OH°
  • Le monoxyde d'azote NO
  • Les hydroperoxy radicaux qui sont produits lors de la peroxydation des lipides membranaires, principalement ceux constitués d'acides gras polyinsaturés.

L'action néfaste de ces ROS est appelée "stress oxydatif". Sur le plan biochimique, le stress oxydatif conduit à :

  • La peroxydation lipidique, ciblée sur les membranes cellulaires et mitochondriales. Les acides gras polyinsaturés (PUFA) sont attaqués et libèrent de l'éthane (w-3 PUFA) et du pentane (w-6 PUFA).
  • L'oxydation protéique, des protéines mitochondriales, qui conduit à des dysfonctionnements de la chaîne respiratoire et une baisse de la production énergétique des cellules.
  • L'oxydation de l'ADN mitochondrial (ADNmt) qui conduit à des mutations entraînant également le dysfonctionnement des mitochondries.

La production de ces ROS est liée à :

* Des mécanismes biochimiques endogènes normaux, en particulier la chaîne respiratoire : 2 à 4% de l'oxygène impliqué sont incomplètement réduits et donnent naissance à des ROS.

* Sous l'effet de facteurs d'agression exogènes tels que :

  1. -       Maladies inflammatoires
  2. -       Irradiation solaire ou par rayonnements ionisants
  3. -       Tabagisme
  4. -       Pollution
  5. -       Allergies
  6. -       Effort prolongé

En cas d'effort prolongé, par exemple, la demande en oxygène et par conséquent sa consommation, augmente ce qui induit à la fois un état d'hypoxie et une surproduction de ROS.

Evaluation du stress oxydatif

Comme exposé précédemment, le stress oxydatif provoque des désordres métaboliques dont la peroxydation lipidique qui induit la formation d'éthane et de pentane. Ces produits sont des gaz qui sont ensuite éliminés dans l'air expiré.

L'éthane et le pentane sont donc des biomarqueurs du stress oxydatif. A ce titre, certains auteurs considèrent que le pentane est plus significatif que l'éthane in vivo car les lipides de structure w-6 PUFA sont prédominants au niveau membranaire, par rapport aux w-3 PUFA.

La concentration mesurée en éthane/pentane dans l'air expiré est proportionnelle à l'état de stress oxydatif.

Ces biomarqueurs ont été décrits par de nombreux auteurs et sont aujourd'hui reconnus.

La concentration mesurée en éthane/pentane dans l'air expiré est proportionnelle à l'état de stress oxydatif.

original template joomla